C'est le jour où les personnages décidèrent de voir ce qui se passait en dehors des livres dans lesquels ils vivaient que tout a commencé. Si les couvertures demeurèrent impassibles, il n'en fut pas de même pour les évènements relatifs aux différents récits, contes, légendes et autres histoires qui n'en sont pas...

A partir de ce moment il n'était plus question de tenter de gérer les héros indisciplinés qui prirent les choses en main d'autorité !

Grandville  — Toile de François BERTRAND
© photo Rodger

"Sève estivale"

Soirée au rythme des Mauvaises Herbes 
samedi 21 juillet à 20h30

 Le Rébémol

Restaurant - Bistrot - Bar à vin
39 rue Saint Jean
43150 
Le Monastier sur Gazeille
tél. 04 71 09 87 16

Lieu convivial, décontracté,
Plats généreux et goûteux à souhait
 

  --------------------------------------------

Exposition du peintre SHIGEYOSHI KOYAMA

du 5 juillet au 15 septembre 2018 
du mardi au samedi  de 10h30 à 12h30 et de 15h à 19h
Inauguration samedi 21 juillet à partir de 18h30

 La Boutique de Jeanne
24C avenue Albin Gilles, ZAC de la gare 
13210 Saint Rémy de Provence

www.jeanne-bayol.com 

 --------------------------------------------

Planète Livres

France-Anne Ruolz vous invite à découvrir
le lauréat 2017 du prix du livre de
La cour de l'Imaginaire

  Les chemins d'obsidienne 
Bertrand Beny

Peux-tu imaginer qu'un volcan 
réclame encore et encore...
des offrandes humaines ?

Qu'il les réclame à l'aube de leurs 10 ans ?

 

France-Anne Ruolz vous suggère :

De choisir résolument les découvertes, l'insolite... ce qui éveille l'envie, intrigue ou déconcerte.
Le peu qu'elle glane vous invitera peut-être à cueillir à votre tour de multiples informations et à les partager.
Ainsi projets, animations, manifestations, expositions, toutes ces initiatives... dont on ne parle pas forcément dans les médias, fleuriront pour le plus grand nombre.

A Pied et en Légendes, A cheval, En musique,

A dos de rêve ou de réalité...

En livres ou en Images, Choisissez de :

Goûter pleinement la personnalité unique
de chaque région à travers ses manifestations, son histoire, ses lieux
ou les secrets de ses paysages.

Pour me contacter

Contact

 

Payrnel la coccinelle, vous souhaite une vie en harmonie avec la nature et les beautés qui vous entourent.

 -----------------------------------------

Planète Partage

 2018, Jours Afrique toujours et encore !
En mots, en images, en... ce que vous allez décider de dénicher, pour commencer à découvrir l'Afrique.
Parlez Livres, Chantez Livres, Rimez Livres.
Donnez le goût du Livre Afrique et envoyez-les vers ceux qui en manquent. Bel objectif d'été, non ?

Alors qu'attendez-vous pour partir sur cet immense élan de partage, vers ceux qui ne demanderaient qu'à lire, découvrir, apprendre grâce à ces livres qui viendraient enfin habiter les rayons déserts de leurs bibliothèques ! 
Site de référence  : www.bidon5.chez.com

 

 A Ph. M.

Puisque demain existera

Aux grisailles des nuits
Aux plus tard des hivers
Refuse ton regard

Aux versants des automnes
Aux désormais de l’avenir
Offre ton visage

Dans le pluriel des attentes
Dans l’extase d’inhabitudes
Baigne ton aube

Poète, ose être toi !

 FA Ruolz (extrait de Poèmes enfouis)

FA Ruolz

Déserts
Désert qui accueille ces improbables insectes d'où fusent les illusions et s'étrangent les êtres. 
Dunes fluides,
Mouvances inasservies, 
Vivifiantes ossatures, 
Perle et sable. 
Indomptables haleines où dansent les silences, invente-nous des pas,
redessine des traces puissantes et éphémères où nous ne serons pas.

Déserts : Illustration Géraldine Pierronne

                          ~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Des mots au fil de l'eau...

Allons habiller les aurores du silence des poissons 
jouons à qui perd se dévore, consumant l'encre d'horizon.
Mon abeille mon tendre grillon, nous recréerons à sa façon 
l'Univers des belles saisons.

                         ~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 Ma peau est triste de ne pas t'avoir cherchée
Pars vite,
Ma maison est si futile.

Va loin,
Loin des lieux enchagrinés.
Mon Afrique inavouée.

La Légende de St Julien l’Hospitalier

Il fut un temps où il n’y avait pas de pont pour passer un fleuve, et il fallait faire appel à un passeur pour aller d’une rive à l’autre !

C’est ainsi que l’on traversait la plupart des cours d’eau qui ne présentaient pas de gué, du reste. Mais lorsqu’il s’agissait de certains fleuves, l’appréhension était grande.